(étoiledemere : copyright 2008
 


Bébé tout contre soi !



 Pourquoi porter en écharpe ?

Dans le ventre maternel, le bébé est bercé à longueur de journée. À l'étroit, il entend des bruits, des voix, le  battement du cœur de sa mère, bien au chaud, il sent des odeurs... Et dans l'écharpe ? C'est exactement la même chose ! Le bébé s'endort en sécurité. L'écharpe répond au besoin  de contact de votre bébé. Vous ne le gâterez pas en le portant !

 

Le corps d'un bébé porté est stimulé par un massage constant et permet un bon développement musculaire et des os du bassin. Cela  permet également au bébé l'acquisition d'un bon équilibre.

 

Dans l'écharpe, l'enfant observe le monde des adultes à leur hauteur, à sa mesure. Il prend confiance en lui, découvre le monde en sécurité.

 

Les avantages de l'écharpe :

  •   aide à calmer les pleurs ;
  •   s'adapte à la fois au bébé qui grandit et à la morphologie du porteur ;
  •   représente physiologiquement la meilleure façon de porter nos petits !
  •   permet d'avoir les mains libres !

Et puis, c'est tout simplement agréable !
 


 

Les cours :
 
Porter un bébé, c'est bien. Bien le porter, c'est mieux !

Assister à un cours permet de voir comment bien ajuster et nouer l'écharpe. Venez découvrir plusieurs façons de porter : 

  •  sur le ventre ;
  • sur la hanche ;
  • sur le dos.


Les cours sont thématiques (portage devant ; sur le dos). 
Ils durent entre 60 et 90 minutes.



Modalités :

•  Si vous n’en avez pas , des écharpes sont à votre disposition pendant les cours.
•  Dates et horaires sur demande 
•  Les cours collectifs sont organisés sur demande et ont lieu à partir de 4 participants.



LIEU :
RAMBOUILLET
Petites pensées...

« Les enfants doivent supporter les bêtises des adultes jusqu'à ce qu'ils soient assez grands pour les faire eux-mêmes. »

Jean Anouilh
« Vous dites : c’est fatigant de fréquenter les enfants. Vous avez raison. Vous ajoutez : parce qu’il faut se mettre à leur niveau, se baisser, s’incliner, se courber, se faire petit. Là, vous avez tort. Ce n’est pas cela qui fatigue le plus. C’est plutôt le fait d’être obligé de s’élever jusqu’à la hauteur de leurs sentiments, de s’étirer, de s’allonger, de se hisser sur la pointe des pieds, pour ne pas les blesser. »

Janusz Korczak
« Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont l’appel de la vie elle-même. Ils viennent à travers vous et non de vous. Et, bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas. Vous pouvez leur donner votre amour, mais non vos pensées. Car ils ont leurs propres pensées.

Khalil Gibran
« Tous les sentiments sont légitimes, tous les comportements ne sont pas acceptables ».
H. Ginott.
Aujourd'hui nous avons eu 1 visiteurs (2 hits)
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=